Seed Starting - Mark Cullen

 

Pour avoir un superbe jardin l’été prochain, démarrez vos semis vers la fin de l’hiver ou au début du printemps, ou procurez-vous de jeunes plants à votre centre jardin.

Faire pousser ses propres légumes est une activité amusante qui permet de faire de belles économies.

Pour réussir le démarrage de vos semis, il faut du matériel de qualité et une bonne planification. Le moment de plantation diffère d’une espèce à l’autre. Généralement, cela est indiqué sur le paquet. Si vous semez trop tôt, les tiges de vos plantes seront dépourvues de feuilles. Cela se produit aussi lorsque les jeunes plants manquent de lumière.

Si vous faites des semis tardifs à l’intérieur, cela pourrait produire de petites plantes qui n’auront peut-être pas le temps de devenir matures pendant la saison.

Pour atteindre un bon taux de réussite, utilisez des semences de qualité, des plateaux de culture propres ainsi qu’un terreau pour semis de qualité. Personnellement, j’utilise le terreau pour semis PRO-MIX avec MYCOActive, un produit qui permet le développement de racines fortes. Les mélanges pour semis sont conçus pour maximiser la rétention de l’eau tout en assurant un bon drainage.

De plus en plus de gens cultivent leurs propres légumes, et plusieurs des légumes les plus populaires poussent mieux à partir de semences plantées directement dans le sol au printemps. Parmi ces légumes, l’on retrouve les pois, les fèves, le maïs, la courge, les citrouilles, les betteraves, les radis, les onions et les carottes.

Avec la hausse de la demande pour les aliments produits localement, les jardiniers urbains cultivent de plus en plus leurs propres fruits et légumes. Les semences de plusieurs légumes doivent être semées en mars. C’est le cas, entre autres, des feuilles de moutarde, des pois, des choux, des onions et des épinards dans la plupart des régions canadiennes.

À ce temps-ci de l’année, les centres jardins regorgent de paquets de semences de plusieurs variétés différentes. Jetez-y tout de suite un oeil tandis que le choix est grand.

Une fenêtre ensoleillée (faisant face au sud ou à l’ouest) fournira suffisamment de lumière. Vous pouvez aussi choisir d’installer une source de lumière artificielle à environ 12 cm de la surface du terreau. Lors du développement des jeunes plants, réglez la hauteur des lumières pour qu’elles soient toujours à environ 12 cm des feuilles les plus hautes.

Si vous utilisez une lampe fluorescente pour faire germer vos semences, rappelez-vous que la lumière est plus forte au centre de l’ampoule. Ainsi, il faut déplacer les plateaux de semis à tous les 2-3 jours pour que tous les plants profitent de la même intensité lumineuse.

Les mini-serres à dôme de plastique retiennent l’humidité et favorisent la germination. Si vous remarquez que l’un de vos jeunes plants commence à flétrir, la cause est probablement un arrosage excessif ou la fonte des semis. Dans un cas comme dans l’autre, après la germination, diminuez l’arrosage et laissez la surface du terreau sécher légèrement entre chaque arrosage. Je recommande aussi de rehausser le couvercle de la mini-serre ou de l’enlever. Si vous voyez la tige de jeunes plants flétrir à la base, près de la surface du sol, cela est dû à un champignon. Il s’agit d’une maladie appelée « fonte des semis ». Pour éviter que le champignon ne fasse davantage de dommages, diminuez l’arrosage et pulvérisez avec une solution de soufre.

Si vous avez des problèmes de moisissure, améliorez la circulation de l’air autour des plants au moyen d’un petit ventilateur oscillant. Cela devrait faire l’affaire.

La fin de l’hiver ou le début du printemps est un bon moment pour choisir vos semences et démarrer certaines des variétés les plus précoces. Bonne récolte!

Print Friendly, PDF & Email
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail