Stay Cool Gardening - Mark Cullen

Chaque année, les jardiniers canadiens se questionnent à savoir si l’été sera long et chaud. Plusieurs se demandent aussi comment préserver l’allure de leur jardin même en période de grande chaleur. Avec plusieurs saisons de jardinage estival à mon actif, laissez-moi vous donner quelques conseils.

Tout d’abord, ne pas trop s’en faire

L’arrosage des plantes, c’est comme l’heure du dodo pour les enfants. On peut les entraîner. Lorsqu’une routine est bien installée, les enfants comprennent qu’il y a un moment dans la soirée où il faut aller dormir. Lorsque les températures augmentent, que des vents chauds soufflent et que les précipitations sont plus espacées dans le temps, les racines des plantes arrosées de façon irrégulière et en profondeur vont descendre davantage dans le sol à la recherche d’humidité.

Vous pouvez entraîner vos plantes pour qu’elles s’attendent à recevoir de l’eau seulement lorsque le sol autour de leurs racines sèche de 3 à 5 cm. Bien sûr, cela varie d’une plante à l’autre, mais l’idée est que si vous n’arrosez votre jardin qu’un petit peu chaque fois, les racines des plantes vont rester à la surface à attendre que vous arriviez avec le boyau d’arrosage. Cela n’est pas bon pour vos plantes, et s’applique non seulement aux vivaces et aux annuelles, mais aussi aux légumes, aux arbres, aux arbustes et même à la pelouse.

Il vaut donc mieux appliquer de généreuses quantités d’eau de façon irrégulière. 2 cm d’eau une fois par semaine devraient suffire amplement, pour la plupart des plantes.

À propos de votre pelouse

N’arrosez pas votre pelouse du tout en situation de sécheresse. Le gazon deviendra brun et amorphe, mais ne devrait pas mourir. Votre pelouse sera plutôt « endormie ». Vous pourrez vous en occuper plus tard, lorsque le gazon sera en croissance active.

Vers la mi-août, avec des journées plus courtes, des températures plus fraîches et la rosée du matin qui s’épaissit, votre pelouse se réveillera. Cela se produit invariablement chaque année. C’est pourquoi les producteurs de gazon en plaques sèment leurs semences entre la mi-août et la fin du mois de septembre.

La mi-août est un bon moment pour semer de nouvelles semences afin de densifier la pelouse et pour épandre aussi une couche d’engrais à libération lente riche en azote. Je recommande les semences à pelouse Golfgreen, des produits d’excellente qualité fabriqués au Canada pour les Canadiens.

Arbres

Les arbres ont aussi besoin d’eau, particulièrement lorsque les précipitations sont sous les normales saisonnières. Appliquez de l’eau à la zone racinaire de vos arbres en plaçant un boyau à leur base. Laissez un filet d’eau s’écouler pendant 3 ou 4 heures. L’eau doit s’infiltrer profondément dans la zone racinaire pour avoir un effet. L’utilisation d’un arroseur automatique pour pelouse ne conviendra pas. Utilisez un boyau qui fournira une bonne quantité d’eau pendant une plus longue période.

Si vous avez des arbres qui ont été plantés au cours des trois dernières années, l’arrosage est d’une importance capitale à cette période-ci de l’année. Par exemple, un érable mature de 20 pieds de hauteur transpirera plus de 500 litres d’eau lors d’une journée chaude. C’est pourquoi il est crucial de fournir de l’eau à ses racines à ce moment-ci de l’année. Les arbres plantés le long des rues ont également besoin d’eau. Même s’ils ne vous appartiennent peut-être pas, il serait bien de les arroser aussi.

Rosiers et arbustes

L’arrosage manuel peut fonctionner pour les rosiers et les arbustes, mais seulement pour les jardiniers les plus patients. Chaque rosier requiert entre 5 et 10 litres d’eau par semaine pour demeurer en santé. Vous risquez de passer beaucoup de temps debout!

Potager

Votre potager aussi a besoin d’eau à ce temps-ci de l’année. L’arrosage manuel peut très bien faire l’affaire, mais un arroseur automatique de bonne qualité fera le travail si vous le laissez fonctionner assez longtemps. Toutefois, assurez-vous que cela n’est pas interdit par la réglementation municipale!

Autres stratégies

Si vous utilisez un puits pour l’eau, ou si vous habitez un endroit où des restrictions sont imposées, considérez l’utilisation de vos eaux ménagères. L’eau utilisée pour faire la vaisselle est tout à fait acceptable, du moins, pour vos plantes. Même chose pour l’eau de bain.

Je recommande particulièrement l’utilisation d’un baril de récupération d’eau de pluie, puisque l’eau de pluie est remplie d’oxygène et qu’elle est toujours tiède à ce temps-ci de l’année. Une véritable gâterie pour les plantes tendres comme les tomates et les annuelles à fleurs!

Si vous planifiez quitter la maison pour quelques jours et que personne ne peut venir arroser vos plantes pour vous, je vous suggère de déplacer vos contenants et vos corbeilles suspendues à l’ombre pendant votre absence. Arrosez vos plantes généreusement avant de partir et elles devraient toutes être en parfaite santé à votre retour, sauf peut-être les plus exigeantes, comme les impatiens.

Finalement, n’oubliez pas que le paillis procure de nombreux avantages. Une couche de 6 à 8 cm d’épaisseur protège le sol contre les effets du soleil et du vent, réduisant les besoins en eau jusqu’à 70 %. Sans aucun doute, il s’agit de l’un des meilleurs investissements que vous puissiez faire dans votre jardin.

Print Friendly, PDF & Email
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail