Vous êtes content que les corvées de jardinage soient derrière vous pour quelques mois, et vous pouvez enfin relaxer dans le divan en regardant tranquillement le hockey.

En ce qui concerne votre cour, pas si vite! La liste ci-dessous pourrait bien être l’excuse parfaite pour retourner dehors et prendre un bon bol d’air automnal. Voyez cela comme un investissement : votre cour sera magnifique l’année prochaine.

Recouvrez vos roses.

Il s’agit de l’une des dernières tâches avant de remiser les outils. Faites un monticule d’environ 50 cm de hauteur avec du mélange pour jardin PRO-MIX à la base de chaque plant. L’utilisation d’un protecteur (collier) vous facilitera la tâche.

Râtelez les dernières feuilles mortes

, puis déchiquetez-les à l’aide de votre tondeuse. Appliquez-les ensuite à la surface du jardin. Les vers s’occuperont d’entraîner les bouts de feuilles dans la terre au printemps.

Nettoyez vos mangeoires à oiseaux, puis remplissez-les.

Utilisez une brosse raide et de l’eau savonneuse. Pour les remplir, achetez des graines de bonne qualité. Les produits de moindre qualité sont souvent laissés de côté et se retrouvent sur le sol.

Fertilisez votre pelouse.

L’application d’engrais la plus importante est celle que l’on fait l’automne. À ce temps-ci de l’année, il n’est pas encore trop tard. Appliquez dès maintenant de l’engrais à gazon d’automne C-I-L Golfgreen. Au printemps, votre pelouse verdira rapidement et sera beaucoup plus résistante à la pourriture des neiges et au brunissement. Je n’utilise que les produits C-I-L Golfgreen puisqu’ils offrent la formule à libération lente la plus sophistiquée sur le marché. De plus, ils sont fabriqués au Canada par une compagnie canadienne.

Enveloppez vos arbres fruitiers d’une spirale de plastique.

L’hiver dernier, les souris et les lapins ont fait beaucoup de dommages, particulièrement sur les jeunes pommiers. Une simple spirale de plastique permet d’éviter les dommages permanents. Pour environ 3 $, c’est l’un des meilleurs investissements que l’on puisse faire pour protéger nos arbres.
Retournez votre tas de compost ou le contenu de votre bac de compost une dernière fois avant que le froid ne s’installe pour de bon. Cela fait pénétrer de l’oxygène et accélère la décomposition.

Entreposez vos semences dans un endroit frais et sec.

Faites de même avec vos tubercules de dahlias et vos bulbes de glaïeuls.

Déterrez et divisez vos vivaces.

Les plants de hostas établis depuis 5 ans ou plus peuvent être divisés et replantés. C’est également le cas des monardes, des hémérocalles, des marguerites Shasta et d’autres plantes à la racine charnue. Si des plantes deviennent envahissantes, il serait temps d’enlever la racine pour les contrôler. Cela pourrait être le cas de la petite pervenche, de la bugle rampante et de l’euphorbe marginée, entre autres.

Élaguez les arbres à feuillage persistant.

Vous pourrez utiliser les branches pour vos décorations de Noël. Cela s’applique aussi aux plantes à fruits comme le jasmin-trompette, le houx, plusieurs espèces de roses, les pommiers sauvages, etc.

Enveloppez de toile de jute les cèdres et les arbres à feuillage persistant

qui sont exposés au vent. Deux épaisseurs de toile de jute autour de chaque arbre aideront à prévenir les dommages causés par le poids de la neige et le sel, ainsi que les brûlures causées au feuillage par la réflection de la lumière sur la neige blanche vers la fin de l’hiver.
Moi?  Je suis à planifier mon prochain voyage et à commander mes catalogues de semences pour le printemps qui vient. En attendant, j’ai l’intention de regarder quelques matchs de hockey, confortablement assis dans mon divan!

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail